…Ē Ādina Āite ‚čÖ n.f.

Qui a des caract√©ristiques ordinaires, qui se rapporte √† l’ordinaire, au normal, √† la moyenne.

(…Ē Ādina ĀiteS√©rie en cours (1995 – aujourd’hui)

C’est au cours de mes premi√®res enqu√™tes de terrain, comme chercheure, que je suis frapp√©e par l’importance et la richesse du quotidien dans la compr√©hension des ph√©nom√®nes sociaux. Banalis√©, cet ordinaire est souvent per√ßu comme anodin, sans importance. Au point d’√™tre invisibilis√©, ou plut√īt invu pour reprendre l’expression de Jean-Luc Marion – disponible √† notre regard, car constituant l’essence de nos vies et de nos existences, mais s’effa√ßant dans la routine et l’anecdotique.

Mon regard photographique, depuis lors, s’efforce de capturer ces ordinarit√©s riches de sens. Loin de l’exceptionnel et de l’extraordinaire, mes images refl√®tent des bribes du r√©el. Le choix assum√© d’une √©criture photographique noir et blanc conf√®re √† l’ordinaire en train de se vivre une dimension m√©morielle, intemporelle, universelle.

La s√©rie, ouverte d√®s 1995, est toujours en cours: le temps long, la lenteur de la constitution d’un corpus, s’inscrivent √† l’encontre du bruit de fond perp√©tuel et press√© favoris√© par l’√®re num√©rique et digitale. Cette lenteur me permet aussi de prendre du recul et de saisir les multiples nuances des ordinarit√©s des existences.